Alerte sur le finaNcement de la PJM
 

 
Lors des Assises de la protection juridique des majeurs de novembre dernier, La présidente de l’UNAF, Marie-Andrée BLANC avait alerté Nicole BELLOUBET, Garde des Sceaux, sur les conséquences du projet de loi de finances pour 2018 qui prévoyait une diminution du budget alloué à la PJM et une hausse significative de la participation des personnes protégées.
La ministre de la Justice avait demandé en retour une note d’information à ce sujet.

Les fédérations de professionnels de la PJM (UNAPEI, FNAT, ANDP, FNMJI et UNAF) ont poursuivi le travail commun en adressant une lettre à chacun des ministères de tutelles sur le sujet préoccupant du financement. Egalement, à titre subsidiaire, il est question des changements et problématiques qui impactent le secteur : ceux relatifs à la dématérialisation (entres autres avec les comptes AMELI récemment ou encore le plan préfecture nouvelle génération), les mesures confiées au-delà des 30% du plafond autorisé pour exercer les mesures de protection pour les associations tutélaires, et l’image péjorative de la profession décriée par les médias.

Enfin, face aux nombreux chantiers qui seront menés par la DGCS et le ministère de la Justice, cette lettre, dont copie a été faite au Premier ministre, rappelle la nécessité de la désignation d’un délégué interministériel dédié à la protection juridique des majeurs, conformément aux recommandations de la Cour des comptes.

( DIGNE LES BAINS LE 08-01-2018)
 



Mentions légales - Copyright UDAF04 - 2011 - Plan du site